Atelier du Futur Papa
N°TVA :

Bienvenue sur le Blog Atelier du futur papa, le 1er atelier de préparation à la parentaliét de France ! 

Ce blog vous permettra de prendre connaissance de nos valeurs et de notre philisophie. Serge Lebon , Philippe Viossat, Eric Bonneton et Gilles Vaquier de labaume, publierons régulièrement des textes sur la parentalité et la petite enfance. N'hésitez pas à nous contacter ! 

Artcile 1  : Futur papa, changement de vie 

J’ai fait un jour la liste de tous les changements que cette paternité naissante m’avait offerte, et là j’avoue, je suis tombé de très haut…En effet, à petite dose quotidienne, ces changements sont indolores et peuvent passer presque (en tout cas au début) inaperçus. Or, un jour, on se réveille comme bousculé puis transformé par ces innombrables petits changements jusqu’au moment ou l’on s’aperçoit que, ça y est, on a définitivement changé ! On est incontestablement un autre ! Changé sa manière de penser, d’habitudes, de réflexes, de planning, d’horaires… Bref on se réveille définitivement dans le costume de ‘Parent’ ! Un statut pour une vie qui bouge ! Fini de s’assoir au fond du canapé, le repos à volonté, la tranquillité facile, le bonheur à la carte, le plaisir du choix, la non-gestion du temps, le calendrier réduit, les vacances faciles en un clic, lle ronron du moteur bien huilé, d’une petite vie bien rangée va tousser ! Tourments et tornades sont désormais au rendez-vous, les premières cernes, pas encore celles de la vieillesse, juste celles du manque de sommeil, et oui, devenir parent c’est comme aller dans un pays étranger ou nos habitudes sont complètement bousculées sauf que le dépaysement n’est pas au rendez-vous !
C’est pour cela que certaines personnes disent ‘ne pas aimer les enfants’ en fait c’est changer qu’elles n’aiment pas et aussi c’est trouver des solutions concrètes qui les embêtent réellement ! Des solutions pour stopper ou réduire les périodes de ‘crises émotionnelles’ et des solutions pour prolonger ou créer des situations de plaisir, de jeu, de partages et d’échanges.
Heureusement il y a les contres-parties qui n’ont pas leur pareil ! Un enfant te bousculant dans tes habitudes qui ont déjà pu faire de toi un petit vieux sans l’âge ni les rides, te permet de te transformer, il est une opportunité pour l’adulte nouveau parent de changer de vie de devenir un autre, de devenir enfin soi dans toute sa splendeur. ! Un enfant est un révélateur pour l’adulte, il lui permet de devenir le meilleur de lui-même (ou le pire pour certains qui ne savent pas comment faire ou n’en ont pas envie). Le nouveau parent est un super héros sans costume ni pouvoir.
Les enfants évoluent et se transforment, leurs demandes sont diverses selon leur âge, ils veulent juste que l’on soit à la hauteur et que l’on se transforme aussi ! Pour cela il faut se préparer et anticiper car anticiper c’est comprendre et comprendre c’est proposer, l’Atelier du futur papa vous expliquera et vous donnera tous les outils de ce grand changement ! www.atelierdufuturpapa.com Bienvenue !

Article 2 Futur papa quels enjeux ?

Devenir père se fait souvent au dernier moment, enfin plutôt au tout premier, devrais-je dire, lorsque la sage-femme vous tend votre bébé dans vos bras, ce moment unique que nous offre la vie est un flottement total entre la pleine réalité et l’abstrait le plus absolu !
Lorsque bébé nous fait naître
Derrière ce nouveau statut se cache un sacré challenge : rien de plus et rien de moins que de changer. S’améliorer, voir carrément devenir un autre. Le temps va s’en charger certes mais cela peut être à vos dépend. En effet, sans s’alarmer sur la question, on peut rappeler que le ‘tsunami du couple’ ne porte pas ce joli petit nom pour rien. A vrai dire cette expression vous ferait presque sourire la toute première fois ou vous tenez votre bébé dans les bras, mais le temps passe et là vous vous apercevez rapidement que ce petit être inoffensif devient vite une personnalité au caractère bien trempé. Personnalité avec laquelle il va falloir faire montre de ruse et d’esprit pour obtenir des résultats, et oui, voilà le nœud du cœur de la parentalité, respecter règles et rythmes, avec une notion de résultat, d’efficience, car notre trésor en a besoin mais aussi parce que la vie nous le demande.
L’enfant par sa venue au monde, nous demande d’être à la hauteur, de s’adapter, d’innover, de trouver des solutions concrètes et rapidement efficaces tel qu’il sait le faire lui-même lors des différentes étapes de son évolution. Oui, l’enfant nous envoie un défi de taille et ne nous le cachons pas, nous avons tous une limite en terme d’irritation et des impératifs en terme de management de vie quotidienne. Pas évident le défi…
Au milieu de ce sentiment de chaos virtuel peut naître rapidement la sensation d’être dépassé et de ne pas savoir réellement si ce que l’on fait est vraiment bon pour notre enfant ou pas. Souvent quand on s’aperçoit de nos faiblesses, le changement de cap est difficile, non seulement il faut mettre un nouveau plan en place mais en plus continuer à gérer ce quotidien entre sa vie de travail et sa vie de couple ! …S’apercevoir que l’on fait mal dans le cadre de l’éducation de son enfant peut créer une forte douleur et en parler avec son conjoint n’est pas si évident, surtout chez les jeunes papas soucieux de se montrer immédiatement efficaces dans leurs nouvelles fonctions. Au final, on peut dire que ce bébé a un pouvoir absolument exceptionnel : il nous fait naître !
Changer dites-vous, mais pour se transformer en quoi ? Et par ou commencer, au fait ? L’Atelier du futur papa vous expliquera les rouages de la paternité dans la période 0-3 ans et vous donnera tous les outils concrets pour réussir ce grand changement de vie. www.atelierdufuturpapa.com

Article 3 : Futur papa comment communiquer ?

Devenir père est un nouvel acte de vie avec un florilège de changements, la cohorte des nouveautés n’en fini plus et on peut affirmer aujourd’hui en toute certitude que si vous réussissez dans votre manière de communiquer, vous réussissez votre vie de famille !
Un papa & son enfant : les enjeux de la communication
Incontestablement, si vous maitrisez les rouages de la communication bienveillante, vous aurez une sacrée longueur d’avance dans votre relation avec votre enfant, et votre conjoint, tant ce pouvoir merveilleux à des vertus absolument magiques !
Evoluer en même temps que votre enfant pour lui apporter la bonne pédagogie au bon moment nécessite aussi de prendre le temps de l’observation avec son enfant. Les mots ont un pouvoir incommensurable !
Il est par conséquent important de prendre conscience des effets de nos paroles et attitudes et de toujours rester à l’écoute des émotions de notre enfant. C’est loin d’être simple car nous transmettons nous-mêmes le style éducatif que l’on nous a légué avec tout son cortège de croyances visant à justifier celui-ci. Mais l’enjeu vaut la chandelle car il permet à la fois de guérir de nos propres blessures mais aussi de contribuer à l’épanouissement de nos enfants.
La communication positive est la clé de la réussite éducative car ainsi les enfants sont par conséquence ultra connectés à nous et l’on peut avancer avec eux deux fois plus vite, c’est simple…à dire, oui mais à faire, non.
Notre instinct peut nous dicter de faire strictement l’inverse et si vous voulez être sur qu’un enfant ne vous entende pas alors : criez. L’effet est garanti ! Cette lutte contre son instinct est un travail de tous les instants car nous avons une limite d’acception de l’irritation (propre à chacun) et notre situation y est pour beaucoup : vie de couple, vie de travail, etc…plus on a des difficultés et plus notre seuil d’irritation est bas, et c’est alors qu’un système peut se mettre fallacieusement en place parce que l’on a (peut-être) reçu la même éducation. Mais on sait aujourd’hui que cela est très néfaste pour le cerveau des enfants, et même contre-productif, alors passons la main tout simplement et surtout, surtout, évitons d’en arriver là, par un travail en amont qui est l’apprentissage d’une communication positive et bienveillante. http://www.atelierdufuturpapa.com

Aeticle 4 : Futur papa Quelles préventions ?

S’il y a bien un sujet qui se fait remarquer par sa pleine absence de traitement médiatique grand public, c’est bien celui des accidents domestiques. Quand on sait qu’il y a en France, 7 fois plus de victimes d’accidents domestiques que de victimes d’accidents de la route, tout de suite, ça glace le sang. Cette dure réalité nous renvoi des images insoutenables et c’est à la fois normal et c’est aussi là, l’erreur à ne pas commettre, adopter la technique de l’autruche, celle qui nous coupe de cette réalité qui nous éloigne de la prévention.. Tout humain préférera donc ne pas y penser, ne pas la voir….le piège est alors grand ouvert, on occulte, et on n’oublie une réalité qui est que l’accident ne prévient pas, c’est à nous de le prévenir, par notre présence, notre prise de conscience et surtout par notre esprit d’anticipation !

Celui à qui il n’est jamais rien arrivé vous dira que j’exagère mais celui qui l’a déjà vécu vous dira strictement le contraire ! Si la vérité est confondue avec le porteur de celle-ci alors elle ne peut pas être entendue. Or, ce qui est réellement anxiogène c’est de ne pas savoir comment prévenir efficacement ! Même quand on a tout sécurisé il ne faut surtout pas relâcher son attention car l’enfant et sa créativité sans limite saura toujours vous étonner et vous surprendre pour faire des ‘Bétises’ (qui ne sont que des tentatives de découvertes), il ne faut surtout pas que cet élan naturel se retourne contre lui, alors évitons cela, nous les adultes avertis !

Dans ce contexte, j’ai trois très bonnes nouvelles : la première : la chance existe (et heureusement), la deuxième : 90% des accidents domestiques sont évitables et la troisième : une prise de conscience limite fortement la possibilité d’accident ! Les parents sont humains, ils peuvent faire des erreurs mais ils sont deux, ne l’oublions pas. Il ne faut donc pas hésiter à passer la main à son conjoint régulièrement, oui, les enfants ont besoin d’une attention permanente car il suffit juste de deux secondes pour qu’un accident arrive et pour un enfant en bas âge, les séquelles sont souvent irréversibles alors le parent fatigué peut faire des erreurs. Pour palier à cela, outre le fait de sécuriser son environnement, il faut créer un code de communication clair et précis avec son conjoint dans le cadre de la sécurité de son enfant. Dans cette période 0-3 ans, les enfants ont une évolution extraordinaire, ils sont ultra-créatifs et ont toujours un besoin permanent de découverte. C’est alors aux parents d’être des ‘supers-parents préventifs’ en mettant en place tout au long de l’évolution de leur enfant des moyens (matériels) et techniques (code de communication) ! Protégeons nos ‘pépites’.Ne lâchons rien ! www.atelierdufuturpapa.com/fr/paris  saura vous apporter les réponses à toutes ces questions relatives à la paternité.


Article 5 : Futur papa, quelles émotions ?

Voilà un sujet que j’affectionne particulièrement : les émotions ! Le cœur de la machine humaine. Le futur papa est un peu sur le côté lors de la grossesse et c’est même souvent physiquement le cas lors de rendez-vous chez certains spécialistes, or ces émotions du futur papa durant la grossesse sont souvent contenues par les hommes par fierté masculine. Nous n’avons pas peur cette fois là, car nous n’avons tout simplement jamais peur ! Je force le trait bien sur…Certains hommes sont de plus en plus enclins à exprimer leurs émotions, et c’est tant mieux ! Les enfants vont ainsi les imiter et tout le monde s’en portera mieux. Les émotions du jeune papa sont absolument uniques !! Dans l’intimité de cette sphère magique, dans ce cocon incroyablement doux et prodigieux que représente l’instant unique et miraculeux de l’arrivée d’un enfant, dans ce méli-mélo de l’émoi, au milieu de ces secousses émotionnelles, le jeune papa s’accorde enfin le droit de pleurer. Il imaginait ce moment absolument incroyable et il se rend compte…que c’est bien pire. Le bouleversement à bien eu lieu…Il regarde ce petit être qui a tant besoin de lui et se demande s’il pourra être à la hauteur de ce grand défi que la vie vient de lui lancer. Il vient de rentrer dans un labyrinthe des émotions dont il va falloir trouver la sortie pour rester dans une zone de tranquillité émotionnelle à forte gravité positive afin de vivre en perpétuelle harmonie terrestre. Voilà le défi lancé.
Et l’on sublime ce moment car la vie jusqu’à présent n’était que le fruit d’un cadeau que l’on nous avait offert sans trop en connaître ni même en comprendre vraiment le sens, mais maintenant que votre enfant est bien là, la vie devient à vos yeux complètement différente, c’est désormais vous qui avez fait ce cadeau, à votre tour et ça change tout ! Surtout équipez vous d’un appareil photo digne de ce nom et ne lésinez pas sur leur nombre.
Il n’y a que deux mots à retenir pour le toboggan des émotions du futur et jeune papa : arc-en-ciel et cascade.
Bienvenue dans votre magnifique nouvelle vie ! www.atelierdufuturpapa.com/fr/paris

 Article 6 :  Futur papa, quel rôle jouer ?

On se pose la question, sans trop l’ébruiter autour de nous en tant que futur papa : quels sont les vrais tenants et aboutissements de ce rôle de père qui se dessine.

Un papa apporte de la magie et de l’inattendu à l’enfant : cela parait simple à dire mais c’est bien plus compliqué que cela. En effet, l’adulte doit toujours être le centre, le cœur de la relation avec l’enfant. L’environnement où les objets ne suffisent pas. Je parle par exemple de l’environnement d’un parc d’attraction ou des objets que l’enfant reçoit lors de diverses fêtes. Se reposer sur le fait que l’environnement ou l’objet suffira, c’et faire une erreur d’appréciation.
C’est à l’adulte qui d’être le fer de lance, l’instigateur de la découverte. C’est à lui et à lui seul de remplir ce rôle. Sans pour autant faire à sa place, il doit être un guide.
Alors pourquoi des adultes ne le font-il pas spontanément tout le temps ? Parce que c’est contraignant. Oui, on aime nos enfants, oui, en a envie de leur faire plaisir mais oui c’est contraignant de toujours être ce moteur, ce distributeur de clé, car nous les adultes, nous avons plein de choses très importantes à faire, certes, mais se rappeler de nos prérogatives, de temps en temps, ne fait pas de mal, non plus !
En effet, L’enfant à des besoins impératifs et l’adulte à des contraintes facultatives. Cette contrainte que l’on balaye d’un revers de la main en offrant une tonne de jouets ou en les amenant au parc à thème traduit notre envie de bien faire évidement mais aussi de notre désarroi quand à la question de savoir réellement comment bien faire ? . S’appliquer cette discipline demande des efforts car, oui, on est tous fatigués de nos diverses sollicitudes de la vie, mais se sera pire quand on sera plus vieux, alors ce que l’on ne fait pas maintenant, on ne le fera jamais, car nos enfants grandissent très vite ! Jouons aujourd’hui avec nos enfants, soyons le promoteur, la locomotive de cette dynamique permanente qui les anime, apportons leur une dose de curiosité supplémentaire, participons !
Un enfant va toujours vers ce qui va lui offrir l’opportunité d’apprendre. Liberté et découverte sont les deux axes d’inspiration des enfants.
Un enfant à un immense besoin d’échange, il veut créer un lien d’attachement fort avec celui qui s’occupe de lui principalement car cela le sécurise.
La musique familiale est l’ensemble des sensations musicales qui émanent de chacun de nous et le père doit être le chef d’orchestre des émotions de sa famille ! www.atelierdufuturpapa.com/fr/paris

Artcile 7 : Futur papa, quels jeux ? 

S’il est un sujet d’une très haute importance avec les enfants, c’est bien celui du jeu. En effet, le jeu leur permet d’appréhender la vie d’une manière globale et leur apprend de très nombreuses choses en particulier. D’ailleurs, si l’on souhaite faire découvrir quelque chose à notre enfant, inutile de se lancer dans de grands discours, (erreur trop souvent fréquente des adultes qui emploient trop de mots), mettez en place un jeu (ou présentez les choses sous la forme d’un jeu) sera la solution qui aura le plus d’impact immédiat et qui mettra votre enfant dans une dynamique positive d’écoute et de participation.

Le jeu est un formidable moyen pour développer le langage des enfants. Avant 1 an, même si votre enfant ne parle pas, il est très important de communiquer avec lui quand on le déplace ou quand on le manipule. Les comptines vont favoriser le développement de son éventail de mots. Aussi, il est important dès le départ de ne pas ’parler le bébé’ et ensuite d’enrichir son vocabulaire par des mots de la sous famille. Ce vocabulaire varié va ainsi offrir à votre enfant de nombreuses connexions qui lui permettront par la suite de développer son expression verbale de manière précise, ce qui sera pleinement bienfaisant pour son bien-être au quotidien car on le sait, mettre des mots sur ses émotions l’aidera à mieux comprendre des situations, exprimer ses émotions et se sentir plus facilement apaisé.

Le jeu permet aussi de dire à son enfant indirectement : ‘Je suis là, tu peux me faire confiance’. Il permet de tisser un lien de confiance et ce lien de confiance est la clé de voûte de notre relation car c’est lui qui va nous éviter de répéter, et on le sait, la répétition excite nos cellules nerveuses et peux nous fait agir parfois au strict inverse de ce que l’on souhaite.

Le jeu a comme autre vertu de remplir le réservoir affectif de nos enfants tout en le déchargeant de ses tensions. Ce fameux réservoir affectif dont on ne tient pas forcément compte car on ne le voit pas, mais qui joue un rôle plus que majeur dans notre relation. Ce réservoir plein apaisera nos enfants. Il se rempli rapidement et intensément lors du jeu, alors consacrons un temps exclusif à notre enfant pour le remplir !

Le jeu permet également à l’enfant de réussir, donc de faire grandir sa confiance en lui, ce qui est très important car il s’agit de notre héritage final, de notre fonction suprême !
Le jeu, par le ‘chacun son tour’ permet aussi de favoriser le vivre ensemble, il inclue la notion de règle, il offre à nos enfants la possibilité d’appréhender la vie et d’en prendre le contrôle.

La logique, la création et l’imaginaire seront au rendez-vous du jeu avec notre enfant, il va ainsi se décharger de ses tensions et se développer en harmonie avec lui-même. Le jeu est un puissant vecteur d’apprentissage, il doit faire pleinement partie de la vie de notre enfant. Le jeu est son meilleur ami.

L’adulte doit être le moteur principal du jeu, l’environnement et le matériel à eux seuls ne le remplaceront jamais. Le rôle de l’adulte pendant ce temps de jeu est : veiller à l’hygiène, au confort, à la sécurité et au respect des règles, déclencher des rires, encourager et partager du bonheur, alors jouons !

Article 8 : futur papa, quels préparatifs ? 

Voilà un sujet très complexe tant il peut apparaître comme inutile en première intention et se révéler extrêmement important en aval

En effet, avant de devenir père, on cherche des prénoms sur internet, voir on se lance dans la recherche de la liste des inutiles et des indispensables et on fait s’entrechoquer les résultats des moteurs de recherche pour trouver le meilleur rapport qualité/prix afin d’aider sa chère et tendre dans cette quête qui parait sans fin du matériel pour bébé…On se rend vite compte alors que la liste est bien longue et que le budget ne vas pas s’en relever ; mais au fond, pas plus...
Pour certains hommes, cet effort de recherche s’avèrera si important, come une barrière infranchissable, qu’ils abandonneront là leur velléités…pourtant il est très important de se préparer à l’arrivée de son enfant, pas juste se préparer à pousser une poussette, mais bien se préparer à devenir un vrai super papa !
Alors pourquoi se préparer ? Parce que les enfants apprennent très vite et donc passent très rapidement d’une étape à une autre et le temps pour l’adulte de comprendre comment ils fonctionnent dans une étape, qu’ils sont déjà passés à une autre ! Le nouveau parent non préparé sera ainsi toujours en retard…D’où l’importance d’avoir une prise de conscience à minima sur deux thèmes importants de la parentalité que sont : les accidents domestiques et la communication bienveillante.
L’avantage d’instaurer une communication bienveillante avec vos enfants réside dans le fait que vous y gagnerez en crédibilité dans votre métier de parent et que du coup, votre enfant vous écoutera plus facilement….on le sait, c’est la répétition qui excite nos cellules nerveuses déjà bien soumises à rude épreuve par notre haletante vie quotidienne moderne, ainsi, au final, tout se passe mieux !. La communication bienveillante est le socle qui renforce notre force la plus précieuse avec nos enfants : le lien de confiance.
Renseignez-vous, il est vraiment très important pour un jeune parent de maîtriser au moins ces deux sujets tant leurs portée peut avoir une influence sur votre future vie de famille. De nombreux phénomènes dont ne doute même pas un instant l’existence vont désormais rentrer dans votre vie, il vaut mieux les connaître pour en maîtriser les rouages. Le phénomène de l’élastique, la VEO, le baby clash, le terrible two, etc., tous ces termes vont prendre possession d’un petit bout de votre vie, ne vous laissant, au final, que peu de place à l’improvisation.
Les neurosciences ont apporté des informations récentes qui sont d’une importance absolument capitale, aujourd’hui, nous sommes informés : nous nous devons donc de casser ces schémas old-school, et de créer des générations qui transmettrons plus facilement ce qu’elles auront reçu.
La réussite de la relation avec son enfant tient en la capacité des jeunes parents à se remettre en question. Se remettre en question, oui mais au final, pour changer en quoi ? Là est la question, la vie nous mue en nous faisant entrer dans cette nouvelle bulle de vie, dans laquelle tout s’accélère et il faut encore muer plus en profondeur nous même, là, est le vrai défi de la parentalité. L’enfant, par sa venue, nous envoi une exigence : que l’on se transforme, à cet instant que l’on devienne un être qui considère que tout le reste, reste à construire.
Alors, pour un avenir plein de promesses avec vos enfants, préparez-vous !

Article 9 : moi, nouveau Papa !

Personne, pas même mon propre père, ne m’avait préparé à devenir père.
Et lorsque je suis devenu papa en septembre 2014, je me suis retrouvé face à un dilemme, comment bien faire, sans connaissance spécifique.
J’ai eu la chance de pouvoir accompagné ma femme, aux cours d’accouchement, et de pouvoir échanger avec d’autres papas présents.
Ma chance a été de rencontrer une sage-femme qui comprenait notre désarroi devant nos bébés.
Comment allais-je réagir à leurs cris, leurs pleurs ?
Comment donner le bain à mes princesses ?
Comment non pas aider au mieux mon épouse au quotidien, mais participer activement aux bien être de mes princesses ?
Comment rester positif dans tous les cas ?
Je suis resté 6 mois à ses côtés pour l’aider et participer aux taches parentales.
Je me suis fait la réflexion, mais comment se fait-il que personne ne se préoccupe des papas ?
Pourquoi n’y a-t-il pas de formation pour les papas, pour les initier et leur expliquer à minima comment bien faire ?
L’atelier du futur papa n’existait pas encore à ma connaissance, et c’est donc cette sage-femme qui m’a initié à cela. C’est elle qui m’a parlé de parentalité positive.
Lorsque j’ai vu le reportage télé, sur cet atelier, je me suis dit, je me dois d’apporter mon aide et mon expérience à tous les papas qui souhaitent s’investir, je veux travailler avec Gilles Vaquier.
Le papa du siècle dernier est dépassé, place aux papas qui s’investissent
Très prochainement, je ferais bénéficier aux papas de Bordeaux et de la Gironde de mon expérience, de mon envie et de la formation à la parentalité positive par l’Atelier du futur papa.
Éric BONNETON
www.atelier du futurpapa.com/fr/bordeaux

Article 10 : Futurs papas, quelles découvertes ?

Nouvelle bulle de vie oblige, les découvertes sont légion dans la parentalité moderne !
Devenir papa ce n’est pas juste changer des couches, et pousser une poussette, le rôle est bien plus important que cela ! Le père n’est plus le père fouettard d’antan qui s’occupe de l’éducation punitive et de la finance participative, il est devenu un partenaire du couple qui favorise pleinement l’éveil de son enfant.

La paternité moderne offre une palette de découvertes incroyables, en voici quelques unes :

- Le jargon médical : aménorrhée, péridurale, haptonomie, RGO, bronchiolite… ?

- - Des questions existentielles : écharpe ou porte-bébé ? petits-pots ou ‘fait maison’ ? Crèche ou ass-mat ? Parentalité positive ou méthodes de grands-mères ?

- Partager sa conjointe : et oui, elle n’avait d’yeux que pour vous…C’est fini ! Mais vous aussi, vous n’aviez d’yeux que pour elle et vous voilà sans cesse les yeux rivés vers votre ‘pépite’ ....On peut vite avoir un sentiment de rejet, d’abandon, on peut même devenir jaloux mais le premier sourire-réponse de votre bébé, vers 3 mois, vous fera vite oublier tout cela.

- Le matériel : Plier et déplier une poussette, un lit parapluie, différence entre landau et berceau, siège auto, normes E-size … ? En devenant papa on découvre un nouveau monde et le porte-monnaie ne va vraiment pas apprécier. On ne peut plus sortir de chez soi juste avec son mobile et sa carte bleue, désormais toute sortie sera synonyme de gestion et de préparation. Tu auras le sentiment de partir pour un voyage lointain quand tu iras juste au coin de la rue… !

- Le sommeil : nouvelle vie est souvent synonyme de nouveaux rythmes, là on y est en plein dedans ! Et oui, vous aimez dormir douze ou quatorze heures d’affilé sans interruption ? Profitez-en bien tant que bébé est bien au chaud, le tsunami ne va pas tarder ! Dans un monde idéal, les gros dormeurs auront une conjointe qui n’aime pas traîner au lit mais attention le temps perdu avec son enfant ne se rattrape plus ! Il vaut mieux avoir des cernes-valises et être dans la partage que d’être super bien reposé et ne pas profiter de son enfant ! Bien sûr si on est trop stressé alors il vaut mieux continuer de dormir et passer peu de temps avec son enfant mais du temps positif. Si les deux nouveaux parents sont des gros dormeurs alors bichonnez vos parent afin qu’ils vous gardent votre trésor, après tout les enfants adorent ‘aller dormir chez mamie’.

- Le temps : l’arrivée d’un enfant, c’est passer d’une 2CV sur une route de campagne à une formule 1 sur un circuit ; tout est dit !

- Découverte de sa conjointe : votre conjointe va se retrouver du jour au lendemain dans une situation qu’elle n’a jamais connue, elle va donc avoir des réactions nouvelles qui risquent de vous surprendre fortement et je ne parle même pas de la maman poule qui ne vous laissera pas 1cm de son périmètre d’action…La première découverte quand un bébé vient au monde c’est le découverte de la personne avec qui on l’a fait venir !

- Le rythme de vie : on passe d’un rythme balancé par les facteurs intrinsèques (faim, froid…) à un rythme soutenu par les facteurs extrinsèques (nounou, horaires de crèche, etc).

- Le bonheur : et oui notre notion du bonheur va s’étirer et prendre forme, la forme d’un visage : la famille.

- L’amour : on peut enfin comprendre la notion d’infini ! Les câlins seront les plus grands souvenirs que vous laisserez à votre enfant. L’amour physique avec sa conjointe lui aussi, va se déplacer suite au tremblement de terre qui accompagne l’arrivée de bébé. Déjà, il faut attendre un mois à minima pour un retour physiologique à la normale, mais il y a aussi l’aspect psychologique à ne pas négliger chez ces dames.

- La peur du ridicule : fini ! Tu es parent, tout le monde peut comprendre !! Sauf quand il va crier très fort bien sur : partout ou cela arrive, la réaction du public est unanime : tu rêvais de célébrité, ton enfant va te l’offrir !

- Des sourires admiratifs des mamies et des jeunes femmes célibataires pour ce magnifique papa plein de tendresse que vous êtes devenu.

- Les conseils en cascade des amis et surtout ceux qui n’ont pas d’enfants ! 

- Faire l’avion à son enfant pour lui donner à manger, s’esclaffer de bonheur devant un dessin (‘dessin’ étant l’objectif et un simple trait étant le résultat bien sur).

Oui, en devenant parent, chaque instant du quotidien devient une décision importante à prendre.
Le problème est le nombre de questions à se poser que l’on ne pensait même pas devoir se poser et en plus de cela, devoir désormais y apporter une réponse sensée et qui convienne également à son conjoint. La barre est haute !

Il va vous falloir devenir à minima organisé et être très prévoyant. Mais pas de soucis, c’est pour le bonheur de nos enfants et au regard ce qu’il nous rende, on peut pousser la manette encore bien plus à fond ! Vive les parents !

devenir papa futurpapa apprendre à devenir papa cadeau futur papa formation parentalité formation papa

www.atelierdufuturpapa.com/fr/paris

Top